Stades de développement

Crise de lactation dont souffrent les bébés et désespoir des parents

Crise de lactation dont souffrent les bébés et désespoir des parents


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Aucun enfant ne vient avec un manuel d'instructions sous le bras car chacun est différent et distinct. Bien sûr, certains modèles se produisent avec un pourcentage élevé de probabilités chez tous les bébés. Nous vous disons le crise d'allaitement dont souffrent les bébés et désespoir des parents et d'autres moments, tels que des crises de sommeil et d'angoisse, qui altèrent votre vie avec votre tout-petit. Bien sûr, nous avons une bonne nouvelle pour vous: ils sont tous temporaires!

Le lait maternel est produit à partir de notre plasma sanguin, et nous savons très bien que plus il y a d'aspiration, plus il y aura de production. Mais il y a des situations pendant notre voyage d'allaitement où il semble que notre bébé n'est pas satisfait, «ne se remplit pas» ou «garde faim» et, même, il semble qu'il soit mal à l'aise pendant qu'ils allaitent.

Cela cause beaucoup d'angoisse aux parents, en particulier à la mère. Si vous ne connaissez pas ces situations que je vais vous expliquer ci-dessous, où la demande est modifiée et le comportement du bébé change, il pourrait être possible de compléter avec du lait maternisé ou, pire encore, d'arrêter complètement l'allaitement.

Ces situations spéciales sont appelées épidémies ou crise de croissance, où, comme mentionné précédemment, il semble que le bébé ne soit pas satisfait de cette production de lait. La plupart des enfants l'obtiennent au même âge, mais dans certains cas, ils peuvent être en avance ou en retard. Il y a donc trois flambées ou crises de croissance qui dépendent du lait maternel.

Pendant les premiers jours de la vie, les bébés sont très réguliers. Ils tètent très souvent et dorment très souvent, mais entre les jours 15 et 20 de la vie, leur comportement change et les mères commencent à remarquer que le bébé demande le sein plus souvent, qui peut même être vu comme un «ne pas desserrer le sein» ou manger toutes les 20 à 30 minutes. Ils pleurent avec la tétine dans la bouche, ils ont l'air désespérés quand il s'agit de téter ou ils pleurent si elle est retirée du sein. Cela les conduit également à cracher plus souvent.

Mais quel est vraiment le problème? Qu'est-ce qui fait que le bébé se comporte comme ça? ETCette première épidémie ou première crise de lactation est généralement très courte et dure entre 2 ou 3 jours (parfois 5 pas plus à partir de là), une fois que l'enfant atteint son objectif, qui est d'augmenter la production de lait, il reviendra à son rythme de succion et beaucoup plus calme. Ce sont généralement des jours forts et vous avez besoin de beaucoup de soutien de la part de votre famille et de votre partenaire.

Environ un mois et demi, la deuxième poussée de croissance se produit. Le petit est à nouveau très irritable, pleure avec la mésange dans la bouche, ou sans elle, il semble la rejeter, devient très nerveux, tend les jambes et se cambre (le tout avec la mésange dans la bouche).

Que se passe-t-il maintenant? À ce stade, il est également nécessaire d'augmenter la production de lait maternel, mais comme si cela ne suffisait pas, le lait change à son tour de saveur en un peu plus salé et cela n'aime pas le bébé. Cette crise de lactation dure généralement entre 5 à 7 jours, et comme la crise passait une fois l'objectif atteint, les fellations reprennent leur cours tranquille. Comme toujours, maman aura besoin de l'aide et du soutien de sa famille.

Cette crise est généralement un peu différente des deux autres et on peut dire qu'elle est la plus forte (elle peut durer un mois), délicate et complexe, car elle affecte non seulement le bébé, mais il y a aussi des changements chez la mère.

On dit que c'est différent, car le petit ne tète plus avec une telle régularité, ce qui est parfois interprété comme ne pas avoir faim ou ne pas vouloir de sein. À son tour, la mère remarque que ses seins sont très mous, et elle peut le traduire par «manque ou faible production de lait», mais c'est vraiment une régulation de celui-ci.

Tout cela rend les plans quelque peu chaotiques. L'enfant est généralement très distrait, car à ce stade, la vision et l'ouïe sont perfectionnées. Ils peuvent également pleurer peu de temps après avoir commencé à allaiter (comme s'ils le rejetaient) et ils ne sucent tranquillement que pendant leur sommeil.

Tout cela se traduit par une faible prise de poids, ce qui, s'ils ne le remarquent pas, est normal en raison de la nature chaotique de la matière, ils diminuent également les évacuations et la quantité d'urine car ils sucent moins, ce qui entraîne de grandes inquiétudes chez la mère. manger assez? Tout cela se produit car il y a de grands changements chez l'enfant, l'audition et la vision sont améliorées, ils préfèrent explorer plutôt que manger, et comme nous l'avons mentionné précédemment, maman sent les seins doux.

La femme doit lui faire confiance et savoir qu'elle a du lait et que cela suffit. Il s'avère que notre corps modifie la façon dont nous produisons le lait pour l'améliorer et être préparé de sorte que lorsque l'enfant frappe, il produise immédiatement le lait nécessaire. Mais il s'avère qu'il faut entre 1 et 2 minutes au corps pour laisser tomber le lait ou pour éjecter le lait, et cela dérange le bébé, qui était habitué à ce que le lait sorte dès qu'il colle au sein. Il n'aime pas que cela prenne un peu de temps pour sortir!

Je l'explique toujours avec un exemple. Imaginez un robinet que vous ouvrez et que l'eau sort immédiatement et vous fournit le liquide vital, mais trois mois plus tard, vous connectez un tuyau à ce même robinet et lorsque vous l'ouvrez, vous devez attendre que l'eau coule à travers tout le tuyau pour que l'eau sorte. Et cela prend environ une minute. Ce semblable se produit dans la mésange de la mère!

Pitoyablement Si tout cela qui se produit après trois mois n'est pas connu, l'allaitement est généralement abandonné ou complété par une formule artificielle, parce que la mère, qui est vulnérable, ne lui fait pas confiance. Comme nous l'explique l'Association espagnole de pédiatrie: «Le résoudre avec l'administration d'un biberon en complément peut conduire à l'abandon de l'allaitement».

Outre ces trois crises de croissance qui sont l'allaitementIl y en a d'autres, mais ils n'ont pas à voir avec l'allaitement. Avez-vous entendu parler de régression du sommeil entre 4 et 7 mois?

- Avez-vous entendu parler de régression du sommeil entre 4 et 7 mois? Entre ces mois, le sommeil du bébé évolue, c'est-à-dire que de nouvelles phases de sommeil apparaissent qui n'existaient pas auparavant. Lorsqu'un enfant naît, il n'a que deux phases de sommeil: l'éveil (éveillé) et le sommeil profond (REM). Lorsqu'il a entre 4 et 7 mois, les autres phases apparaissent, pour ressembler un peu plus au rêve qu'il aura à l'âge adulte.

Ces phases sont l'éveil (éveillé), le sommeil NON-REM (de la phase 1 à 4). Phase 1: les muscles se relâchent, les paupières tombent, mais le sommeil est superficiel. Phase 2: sommeil léger, on peut être endormi mais tout bruit les réveille. Phase 3 et 4: sommeil plus profond, aucune capacité à répondre aux stimuli externes et à l'esprit endormi. Sommeil paradoxal (profond et prolongé)

Comme l'enfant ne sait pas gérer ces nouvelles phases, il a tendance à se réveiller très souvent, il ressemble à nouveau à un nouveau-né et demande beaucoup de sein et la mère pense qu'il n'est pas plein. Une fois que vous aurez appris à gérer ces phases, le sommeil reprendra son rythme. Et, dans ce processus, il est très important que les routines de sommeil soient maintenues.

- Vers 7 à 8 mois, la soi-disant crise d'anxiété survient, ou anxiété de séparation. À ce moment, l'enfant comprend que son monde en dehors de l'utérus est terminé et qu'il se sent donc sans protection, voulant toujours être dans les bras de sa mère.

Quand il ne la voit pas, il pleure, il ne laisse personne partir, il arrête de manger et le seul moyen d'avoir la mère près est d'avoir la mésange dans la bouche, ce qui augmente la demande de succion et d'attachement. Elle se réveille la nuit en pleurant et en demandant plus de sein, il semble que ce qui a été amélioré ces derniers mois a été à nouveau «endommagé». Cette épidémie ou crise n'a pas de temps fixe pour s'améliorer, chaque bébé est différent et le vit différemment.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Crise de lactation dont souffrent les bébés et désespoir des parents, dans la catégorie des étapes de développement sur site.


Vidéo: Nouvelle loi républicaine: liquidation des bébés jusquà 9 mois de grossesse. (Octobre 2022).